L’éducation de votre enfant

Bien qu’il existe une foule d’ouvrages donnant des conseils aux parents sur la façon d’éduquer leurs enfants, le nombre croissant des délinquances juvéniles et autres crimes commis par les enfants, même très jeunes, semble indiquer que beaucoup ont échoué dans leur rôle de parents.

Difficile mission

Les conseillers familiaux pullulent aussi de par le monde, mais leurs conseils n’empêchent pas des milliers d’enfants à fuguer, à fuir le foyer, à s’éloigner de parents tyranniques ou démissionnaires. Bref, l’éducation des enfants n’est jamais gagnée d’avance. C’est une véritable gageure et ce ne sont pas les parents les plus instruits et les plus cultivés qui ont forcément le plus de chances de s’en sortir haut les mains. N’importe quels parents peuvent éduquer de la belle manière leur enfant, à condition de savoir que faire et comment. Voici quelques pistes qui ont fait leurs preuves.

La responsabilité est vôtre

Même si dans certains pays ou dans certaines cultures, l’éducation des enfants peut être confiée aux grands-parents ou à d’autres membres de la famille pour permettre aux parents de travailler plus librement sans autre contrainte, il faut se souvenir qu’à la base, c’est une responsabilité qui incombe aux parents et à nul autre. Et vivre avec votre enfant est le meilleur moyen de mieux le connaître, le façonner, lui transmettre des valeurs et des principes importants. Vous pouvez ainsi savoir ce que pense réellement votre enfant, ce qu’il ressent, et le voir grandir sous vos ailes. Qu’y a-t-il de plus gratifiant que de voir son enfant s’épanouir, devenir plus sage, plus mature avec les années ? Assumez donc votre responsabilité, et pleinement. Ne le déléguez à personne d’autre, même pas à votre conjoint. Faites-le à deux, coopérez en harmonie pour le bien de votre enfant et partant, de votre famille.

Communiquez avec votre enfant

Dès sa petite enfance, prenez le temps de parler avec votre enfant. Faites en sorte que cela devienne une habitude entre vous, et pas seulement lorsqu’il rencontre des problèmes mais à tout moment. Pendant la vaisselle, lorsque vous le couchez dans son lit, pendant les courses ou les promenades, partout. Donnez-lui l’envie de vous parler, ce qui peut être un tantinet ardu lorsqu’il entre dans l’adolescence et pendant cette période ingrate. Mais ne désespérez pas, encouragez-le constamment à vous dire ce qu’il pense et ressent, sans pression mais avec patience et amour. Soyez disponible pour lui parler et l’écouter à chaque fois qu’il en exprime le besoin ou l’envie.

Lisez entre les mots

Une fois que votre enfant parle, apprenez à vous maîtriser et ne pas lui couper la parole même si ce qu’il dit est hautement erroné, méchant ou déplacé. Ne réagissez pas de manière excessive, gardez votre calme car si vous sortez de vos gonds, votre enfant rentrera dans sa coquille et vous aurez du mal à l’en sortir de nouveau. Essayez de voir au-delà de ses mots, peut-être blessants, peut-être injustes envers vous ou envers quelqu’un ou une situation. Discernez ses vrais sentiments, n’oubliez pas que les jeunes ont tendance à exagérer.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply