Réduire les effets de la sarcopénie

A partir de 40 ans, la masse musculaire d’une personne commence à diminuer. Plus vous vieillissez, plus ce phénomène s’accélère et on appelle cela la sarcopénie. Si vous vous laissez faire par cette dystrophie musculaire, les conséquences se feront ressentir par une fatigabilité et par une diminution de la qualité de vie. Au pire des cas, la personne risque même des chutes et une perte importante de l’autonomie. Un changement des habitudes de vie peut réduire ces effets de la sarcopénie.

Pratiquer de l’exercice physique

Une personne âgée de plus de 60 ans peut encore s’adonner au sport. Elle doit faire au moins 150 minutes par semaine d’activité modérée chaque semaine. Vous pouvez choisir entre le vélo et la marche. Faites-le au moins deux fois par semaine pour renforcer vos muscles et travailler leur souplesse.

Prendre plus d’aliments alcalinisants

Pour limiter la perte du tonus musculaire, il est conseillé de prendre moins d’aliments acidifiants. Évitez au maximum de prendre de la viande rouge, du fromage, des aliments à base de céréales, des légumineuses et du lait. Complétez votre menu au quotidien par des aliments riches en alcalin pour retrouver la forme. Rajoutez à votre alimentation de la pastèque, de la papaye, du brocoli, des citrons, des épinards et des poivrons.

Consommer plus de protéines

Pour éviter la perte musculaire, il faut prendre au moins 1g de protéines par kilo de poids. Vous pouvez prendre jusqu’à 1,2 g de protéine, ceci ne fera que renforcer votre tonus musculaire. Vous pouvez trouver de la protéine dans les viandes, mais privilégiez celles qui sont maigres. Pensez à retirer la peau si vous prenez de la volaille. Les poissons et les fruits de mer sont également très riches en protéines. Les végétariens peuvent compenser l’apport en protéines en consommant du tofu, des lentilles et du quinoa.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply