Maman célibataire : comment s’en sortir financièrement ?

Pour des raisons diverses, de nombreuses mères élèvent seules leur enfant. Être à la tête d’une famille monoparentale, c’est avoir du pain sur la planche. On doit jongler entre travail et maison. Et souvent, on parvient mal à subvenir économiquement aux besoins des enfants. Heureusement qu’il existe des solutions qui aident les mamans solos à ne pas tomber dans la précarité. On vous les fait découvrir.

Les différentes aides financières

La CAF (Caisse d’Allocations Familiales) a mis en place de nombreuses sortes d’aides afin de soutenir les mères isolées ne touchant pas de pension alimentaire. Vous pouvez par exemple effectuer une demande de RSA si vous ne disposez d’aucune ressource financière pour élever vos enfants. Le montant de l’aide est de 916,29€ pour un enfant, et de 1145€ pour deux enfants. Les mères isolées peuvent également avoir droit à l’APL (aide personnalisée au logement), à l’ALF (Allocation de logement familiale), à l’ARS (Allocation de rentrée scolaire), à des aides concernant la garde des enfants et aussi à l’ASF (Allocation de soutien familial). Renseignez-vous auprès de la CAF pour connaître les différentes aides dont vous pourriez bénéficier.

La pension alimentaire

Après une séparation, la mère a le droit de demander au père de ses enfants une pension alimentaire afin de contribuer aux besoins de l’enfant. Le montant de la pension alimentaire dépend des ressources financières du père et est fixé par le juge aux affaires familiales. Il pourrait arriver que le père refuse de verser la pension alimentaire en avançant un doute sur l’origine de son enfant. La mère peut alors porter l’affaire au tribunal pour contraindre le père d’effectuer un test ADN de paternité. Ce test révélera si le père est réellement le père biologique de l’enfant. Si c’est le cas, il devra verser à la mère une pension alimentaire. Puis il y a le sujet délicat de la paternité imposée. Si une mère parvient, via un test ADN de paternité, à prouver le lien de parenté entre son enfant et le père, ce dernier doit assumer une paternité imposée. Le père biologique doit alors verser une pension alimentaire à la mère, même s’ils n’ont pas été mariés. La maman solo peut bénéficier provisoirement pendant 4 mois de l’ASF quand la pension alimentaire se fait attendre.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply