Loi Girardin : les risques à prévoir

Quand on investit dans l’immobilier, jouir d’une réduction ou d’un abattement sur les impôts est toujours intéressant. Parmi les dispositifs les plus alléchants du moment, il y a le Girardin. Vous permettant un placement d’argent dans les localités d’outre-mer, il vous fait aussi bénéficier d’avantages fiscaux particulièrement intéressants. Cependant, c’est un dispositif qui n’est pas dénué de risques dont il faut faire attention.

Le dispositif Girardin : c »est quoi ?

La loi Girardin est un dispositif un peu spécifique étant donné qu’il cible les investisseurs dans les régions d’outre-mer. Cette loi est applicable depuis 2003 et est issu du programme 2003-660 qui est venu remplacer les dispositifs Pons et Paul. La loi a été promulguée le 21 juillet 2003 après la proposition de la ministre d’outre-mer de l’époque, Brigitte Girardin. Comme fondement, cette loi propose aux investisseurs des avantages fiscaux divers, afin de les inciter à placer leur argent dans les DOM-TOM et DOM-COM. Ainsi, on peut bénéficier de ces avantages quand on investit dans le neuf dans ces régions, et qu’on mette le bien immobilier acquis, en location. C’est la loi Girardin classique. On peut aussi investir dans le dispositif Girardin industriel qui permet de placer son argent dans les départements d’outre-mer, mais aussi à Saint-Pierre-et-Miquelon et en Nouvelle-Calédonie. Ce dispositif vous demandera également de n’acheter que dans le neuf et dont les travaux réalisés ont été effectués par des professionnels locaux, qui sont dans l’agriculture, l’industriel et le commerce. Et enfin, vous avez aussi le dispositif Girardin Social qui vise les biens immobiliers anciens et seulement en outre-mer. On exige également que le logement soit mis en location sur une durée minimum de 5 ans pour pouvoir jouir d’un avantage fiscal.

Les autres infos à connaitre pour limiter les risques

Si la loi Pinel a été revue, retravaillée et recentrée par le gouvernement pour une nouvelle application à partir de cette année 2018, le dispositif Girardin n’a pas connu les mêmes discussions. En d’autres termes, il sera toujours applicable et on pourra encore bénéficier des avantages qu’il procure. Cependant, même si vous bénéficiez d’une réduction d’impôt allant jusqu’à plus de 20% annuel durant la période de location d’au moins 5 ans, il faut faire très attention à l’issu du contrat. En effet, contrairement au Pinel, vous serez perdant si vous pensez revendre le bien après les 5 ans. Cela, parce que le bien ne peut être vendu à plus de 1 euros (valeur symbolique). Le dispositif Girardin vise donc, une mise en location à long terme. Par ailleurs, il faut également faire attention aux contrôles établis par le Gouvernement. En effet, des démarches ont été effectuées à ce niveau afin d’éviter les cas de fraudes fiscales. Et enfin, comme les villes et villages en DOM-TOM se trouvent la plupart du temps sur des îles et des archipels, il est important de considérer les risques climatiques avant de se lancer dans un investissement dans ces régions.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply